Home > VENTE > L'univers de la vente > Le MLM : Business du XXIè siècle ?

Le MLM : Business du XXIè siècle ?

multi level marketing mlm

Développeur commercial, comment pouvais-je passer à côté de ce phénomène planétaire qu’est le Marketing de Réseau, appelé aussi MLM (Multi Level Marketing).

Voilà plusieurs mois que j’étudie le phénomène, rencontre des personnes travaillant dans le MLM. Dans ma propre famille, « jadis », certains ont tenté l’aventure… À ce jour, ma femme tente l’aventure depuis quelques mois. Je suis donc un spectateur privilégié et j’observe attentivement tout en décortiquant le fameux plan marketing… Pas de pub pour qui que ce soit. Cet article se veut objectif avant tout. Beaucoup de personnes ont des à priori sur cette activité. Alors par le biais de ma moitié et de mes recherches voici sans langue de bois, mon analyse. On pourrait écrire un bouquin entier sur le sujet, mais concentrons-nous sur le principal :

Que penser du Marketing de Réseau ?

Déjà tordons le cou à 3 préjugés récurrents :

1 – C’est de la vente pyramidale !

FAUX – La vente pyramidale est interdite en France !

Même si le principe est « multi-niveaux », les composants et les règles ne sont pas du tout les mêmes. La « discipline » est très encadrée par la loi et par la FVD (Fédération de la Vente Directe). Liens directs :

C’est quoi la vente directe alors ?

10 recommandations

 Drawing represents a concept of multi-level marketing

La différence principale entre la vente pyramidale et la vente multi-niveaux est avant tout humaine !

Je m’explique : les sociétés dites « vente pyramidale » commissionnaient (oui, « commissionnaient » puisqu’interdit aujourd’hui) essentiellement sur le recrutement de partenaires, qui recrutaient eux-aussi des partenaires etc, etc… Tout ce petit monde « vendaient » des produits bas de gamme, faciles à concevoir et pas chers à fabriquer mais les commissions étaient ridicules. La majorité des gains perçus remontaient au sommet de la pyramide.

La vente multi-niveaux, ne commissionne pas sur le recrutement de partenaires, mais sur la vente de produits par le biais de vendeur à domicile indépendant (VDI). Après oui, si vous recrutez un partenaire qui recrute un partenaire, qui lui-même recrute encore un partenaire, oui, vous touchez un bonus sur les ventes de votre réseau. Et toute la différence est là et c’est bien normal, vous récoltez le fruit de votre travail, de votre implication.

Alors oui, comme dans tout domaine, des margoulins sévissent encore aujourd’hui, contournant les lois par le biais de plans marketing tarabiscotés. Si doutes ou incompréhensions, fuyez !

2 – C’est une secte !

FAUX – Ben voyons, rien que ça !

Si le marketing de réseau est une secte, alors tout acte de commerce est sectaire ! Les distributeurs de tout poil sont des sectes. Les pharmaciens distribuant des soins de telle marque sont des adeptes, les boulangers travaillant avec telle marque de farine sont des adeptes… Soyons sérieux et pragmatiques. Ah ! Ce n’est pas facile de sortir du système, des structures habituelles…  Nous sommes tous conditionnés, mais enlevons nos œillères… 🙂

La force du marketing de réseau est de court-circuiter le système de distribution classique. Sont occultés : les grossistes, la publicité, les structures, les stocks…  Tout ce gain d’argent est redistribué par la société sous forme de commissions à ses partenaires.

3 – Il faut payer un kit de démarrage pour pouvoir travailler !

VRAI – Heureusement encore, la gratuité n’existe pas ! Vous connaissez un auto-entrepreneur, un artisan, un commerçant à qui l’on donne gratuitement (pléonasme, je sais ! :-)) des produits pour qu’il puisse les vendre tranquillement ?

En règle générale, vous commencez avec le statut de VDI (Vendeur à Domicile Indépendant), donc vous achetez les produits à la société et vous les revendez en prenant au passage votre propre marge. La société paye pour vous les cotisations sociales et vous recevez chaque trimestre un relevé de situations. (Pour les modalités d’inscription au statut de VDI, la société doit vous donner toutes les infos).

Contrairement à la vente pyramidale, vous ne payez pas de droit d’entrée et un kit hors de prix, mais vous êtes bien obligés d’investir dans une « trousse de démarrage » pour avoir de quoi présenter vos produits… Cela reste du bon sens !

Il faut prévoir entre 100 et 150 euros au démarrage. Après, libre à vous de réinvestir une partie de vos marges pour étoffer votre gamme de produits à présenter. Si, une société vous demande 250, 300, 400 euros voire plus pour démarrer, posez-vous les bonnes questions et surtout prenez les bonnes décisions… No comment !

Maintenant, posons-nous les bonnes questions et adoptons les bonnes réactions :

Pourquoi tant de personnes abandonnent quelques mois après le début de leur activité ?

Il faut être franc, 9 sur 10 abandonnent au bout de quelques temps. Le premier échec sonne bien souvent le glas de l’aventure, si ce n’est pas le premier, c’est le deuxième… (La personne qui reste sur les 10, c’est le véritable jackpot à terme)

Les raisons sont diverses : mauvais suivi, mauvaise formation de votre « parrain », aucun objectif clair au départ, aucune résistance à l’échec donc manque de motivation, se la jouer « Kool and the Gang »… 🙂

C’est un métier, un vrai ! Travailler dans le marketing de réseau, cela s’apprend ! Il n’y a aucune recette miracle ! Ne croyez surtout pas que vous allez gagner plein d’argent en recrutant des partenaires et les laisser vendre pour vous. Hé ! On n’est pas chez les bisounours !

Faut-il être bon vendeur pour exercer ?

Non, il faut être un bon serviteur ! N’oubliez-pas que vous êtes dans le Marketing de réseau dont le fondement est le relationnel, pas le chéquier d’autrui !

1er point : Intéressez-vous réellement aux autres et à leurs besoins. Faites parler vos interlocuteurs et écoutez-les ! Vous pourrez ainsi leur proposer les produits adaptés.

2ème point : Vous devez être passionnés par les produits que vous représentez. « Transpirez » la passion, vos prospects le sentiront.

3ème point : Travailler votre relationnel. À moins d’être un ermite, chaque jour nous croisons des personnes que l’on ne connaît pas, souriez à tout le monde !  Vous verrez le sourire est le parfum qui attire le plus de monde.

4ème point : Lisez des ouvrages inspirants. Sur le développement personnel par exemple.

5ème point : Soyez disciplinés ! Sans discipline et si vous êtes un fervent partisan de la procrastination, c’est mort !

6ème  point : Si vous respectez les 5 premiers points, c’est le point G assuré ! 🙂

Quels sont les principaux avantages à exercer dans le MLM ?

  • Une certaine liberté en fonction des objectifs que vous vous fixez
  • Pas de hiérarchie
  • Possibilité de gains no limit
  • Hyper enrichissant à tous niveaux
  • Rendre service

Quels sont les inconvénients du MLM ?

Je vais droit au but : votre perception négative !

Au fait, si vous connaissez un métier à zéro inconvénient, je vous saurais gré de me l’indiquer… 🙂

Quels sont les gains possibles ?

À vous de choisir !

Du simple complément de revenu (100 à 500 euros mensuel) à l’entreprenariat (+ de 10000 euros mensuel) en passant par le salaire d’indépendance (+ de 1500 euros mensuel). En fait, il n’y a pas de minimum, ni de maximum. Selon vos objectifs et les moyens mis en œuvre pour les atteindre, c’est vous qui voyez !

 

Synthèse

On n’a rien sans rien ! Inutile de vous lancer dans le MLM sans au préalable, avoir déterminer vos objectifs, sans savoir ce qui est important pour vous. Il vous faudra un mental de vainqueur pour réussir, une résistance à l’échec, une résistance à la critique de vos proches, qui pour certains vous regarderont comme un extraterrestre.

Mais sachez ceci : 63 % des salariés français veulent changer de job ! Plusieurs économistes en parlent, le MLM est le BUSINESS DU XXIème siècle ! Que l’on le veuille ou non !

« Si on me donnait la chance de tout recommencer, je choisirais le Marketing de réseau » signé Bill Gates

N’hésitez pas à commenter et à compléter ce billet, échangeons !

4 Responses

  1. Thore

    Bonjour,

    et surtout MERCI!!!!!
    Que ça fait du bien de lire ce genre de choses sur un métier qui est passionnant!!!
    Rien d’autre à dire, sauf éventuellement une faute de frappe dans les rémunération en fin d’article, mais tout le monde aura compris.

    Véronique

    1. Acteur Vente

      Bonjour Véronique,

      Merci à vous pour votre contribution et votre compliment.

      C’est la vérité, alors autant la dire ! 🙂

      Quand à l’éventuelle faute de frappe, je crois savoir… J’ai bien mis 10 000 euros et non pas 1 000 euros ! C’est absolument volontaire ! (j’ai bien mis du complément de revenu à l’entrepreneuriat, en passant (milieu)) 🙂 Il est prouvé, même si cela ne représente qu’1 % de personnes, qu’il est possible de gagner 10 000 euros voire beaucoup plus mensuellement, quand vous établissez au bout de quelques années un véritable réseau, puisque ces personnes d’exception sont devenues des chefs d’entreprises et leurs « tentacules » comportent des milliers de personnes… C’est pour cela aussi, que je parlais de no limit ! 🙂

      Merci encore Véronique et excellente journée.

      A très bientôt.

      Pascal

  2. Bonjour,
    Effectivement il est primordial de distinguer la vente pyramidale du MLM. Ce dernier détient un statut légal et ne lèse pas les différents acteurs.Lorsque vous affirmez que notre seul adversaire est la négativité, vous avez absolument raison. Dans le MLM, la positivité est un état d’esprit à avoir pour pouvoir avancer. C’est l’un des caractères que l’on apprend lors d’une formation sur le développement personnel.

    1. Acteur Vente

      Bonjour Gilles,

      Merci pour votre avis.
      Oui, les gens font souvent l’amalgame entre vente pyramidale et MLM.
      Nous partageons le même point de vue sur la positivité ! 🙂
      Bonne journée à vous, à très bientôt.
      Pascal

Laisser un commentaire