Home > RÉSEAUX SOCIAUX > N° 37 – Nicolas VANDERBIEST
Nicolas Vanderbiest

Nicolas VANDERBIEST

@Nico_VanderB
#comdecrise
Twittos depuis : septembre2011

1 – Présentez-vous en 160 caractères complémentaires de votre présentation twitter?

De manière générale, je m’intéresse à tous les phénomènes d’influence.

2 – Comment définissez-vous twitter?

Un outil de microblogging qui fait parfois office de réseau social et qui a la particularité d’offrir un espace commun public qui fait que tout le monde, du simple quidam à la personne connue est accessible.

3 – Quelle utilisation en avez-vous?

Outil de veille dans le cadre de mes recherches, outil d’information, et outil de promotion de mes actions.

4 – En hastags, quels sont vos centres d’intérêts sur twitter?

#comdecrise, #CM , #socialmedia, #Astroturfing, #reputation , #compol

5 – Vous arrive-t-il de suivre un profil twitter n’ayant que très peu de points communs avec vos centres    d’intérêts? Si oui, pourquoi?

Très souvent. La raison est simple : je veille sur un sujet qui ne porte pas de marqueur sémantique. Un veilleur d’habitude cherche des articles ou des conversations en rapport avec une marque ou un domaine spécifique. Moi ce que je cherche sur le Web n’existe pas sémantiquement : une crise. Pour capter celle-ci, je me dois donc de suivre des acteurs soigneusement identifiés depuis un certain temps dont je sais que si crise il y a dans telle communauté, cela transitera par ce compte. C’est ainsi que je suis des gens provenant des communautés féministes, vegan, LGTB, terrorisme, etc.

6 – On trouve des profils style : 100 tweets, 500 abonnements, 3000 abonnés. Dans quel cas, pensez-vous crédible l’achat de followers?

Je dois dire que cela m’importe rarement en tant qu’utilisateur privé. En tant que chercheur, je m’intéresse à ce genre de compte dans le cadre de tentative d’astroturfing et il est généralement très facile de détecter toute manœuvre douteuse : twittercounter, simple exploration des followers, suivre son fil d’activité pour détecter des bots (autofav, autolist, etc)

7 – Depuis que vous êtes sur twitter, avez-vous créé des liens amicaux, professionnels avec certains, sans jamais les avoir rencontrés?

Je suis sur Twitter depuis septembre 2011 et j’ai créé énormément des liens via Twitter. En fait, je crois que professionnellement, je me serais coupé de 80 à 90 % des opportunités professionnelles que j’ai eu sans Twitter.

8 – Avez-vous une astuce, une technique sur votre bonne pratique de twitter, à partager avec nos lecteurs?

Justement de ne pas se poser ce genre de question. Qu’importe le nombre de followers, qu’importe les utilisations lisses et policées de Twitter. L’important c’est d’être soi-même et de recevoir sur Twitter plus qu’on ne donne. Se soucier de son influence, c’est entrer dans un cercle vicieux dans lequel on devient obsédés par des marqueurs quantitatifs qui n’ont aucun sens.

9 – Combien avez-vous de profils twitter? Si plusieurs pourquoi?

J’en ai officiellement 3. Le premier est mon compte personnel. Le deuxième est le compte de mon blog que j’ai réservé uniquement au cas où et qui est un « flux RSS » ne tweetant que mes articles et ceux des blogs que je lis habituellement. (Le Blog du communicant 2.0, Brandnewsblog, Diplomatie Digitale, Visibrain et Cartorezo) Le dernier est le compte de mon laboratoire scientifique, @LascoUCL

10 – Twitter est en bourse, quelles sont vos attentes sur le développement de twitter?

Je m’en contrebalance. Le seul souci serait que la stratégie boursière fasse de Twitter un Facebook bis ou que Twitter restreigne son accès aux données.

11 – En 140 caractères, pour quelles raisons doit-on vous suivre sur twitter?

Dans le cas où les gens voudraient un regard qui prend de la hauteur sur des phénomènes médiatiques ou social media.

12 – Twitter est-il le réseau social principal de votre activité sur internet?

Oui. Je ne suis pas très « Facebook » et Linkedin/Viadeo grouille de charlatans en tout genre qui cherchent à vendre leur article bas de gamme.

Les citations préférées de Nicolas VANDERBIEST

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

Je dis aussi souvent pour relativiser les commentaires négatifs des internautes que « Batman sans le joker c’est juste un connard en slip ».

TRIBUNE LIBRE EXPRESSION

LascoUCLSign

Retrouvez Nicolas VANDERBIEST sur son blog : reputatio lab

Lire aussi :
dorian dreuil
N° 44 : Dorian DREUIL
Philippe gastaud
N° 43 : Philippe GASTAUD
fabrice frossard
N° 42 : Fabrice Frossard
N° 41 : Cédric DEBACQ

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.