Home > RÉSEAUX SOCIAUX > N° 39 – Olivier CIMELIÈRE

Olivier CIMELIÈRE

@olivcim
#communication
Twittos depuis : juin2009

1 – Présentez-vous en 160 caractères complémentaires de votre bio twitter ?

Je suis une sorte d’hybride nourri de journalisme et de communication corporate qui milite pour sortir de la dichotomie stérile information vs communication.

2 – Comment définissez-vous twitter ?

À mes yeux, Twitter est d’une part l’AFP ou le Reuters des médias sociaux et d’autre part une caisse de résonnance majeure pour toucher un public d’influenceurs et d’experts.

3 – Quelle utilisation en avez-vous ?

Twitter est en premier lieu pour moi un outil de sourcing de contenus et de suivi de l’actualité. Il m’aide à repérer des tendances et trouver des sujets pour mon blog. Ensuite, il me sert à partager et viraliser mes articles mais également à signaler des lectures que j’ai trouvées pertinentes. En revanche, je l’utilise moins pour dialoguer. Les trolls ne sont jamais loin ! J’en ai fait la désagréable expérience plusieurs fois et on risque soi-même de déraper dans son langage et ses réactions à chaud !

4 – En hashtags, quels sont vos centres d’intérêts sur twitter ?

Difficile de tout lister d’autant que mes hashtags peuvent varier en fonction de l’actualité du moment. Ceci dit, je surveille tout particulièrement des hashtags comme #ComCorp #ComDeCrise #SocialMedia #Reputation #Influence #SocialCEO #PRtrends où sont souvent évoqués des thèmes stratégiques relatifs à l’évolution de la communication des entreprises, des marques et des dirigeants.

5 –  Vous arrive-t-il de suivre un profil twitter n’ayant que très peu de points communs avec vos centres    d’intérêts ? Si oui, pourquoi ?

Oui. Pour deux raisons principales. Soit parce qu’il s’agit de comptes que j’observe temporairement dans le cadre d’un futur billet pour le blog. Soit parce que ce sont des personnes que j’apprécie énormément même si professionnellement, nous n’avons pas a priori les mêmes domaines d’activité. Par exemple, je suis @Pontifex, @mgrgiraud et @matthieu_ricard pour leurs réflexions spirituelles. Dans le football, je suis @BixeLizarazu, @PierreMenes et @DanielRiolo car j’aime leurs analyses et leurs traits d’humour.

6 – On trouve des profils style : 100 tweets, 500 abonnements, 3000 abonnés. Dans quel cas, pensez-vous crédible l’achat de followers ?

Le ratio que vous citez peut être crédible à première vue. Pour approfondir, il faut surtout regarder les comptes abonnés du profil et l’engagement existant (ou pas) sur les tweets émis. Cela permet alors de détecter les petits malins qui tentent de jouer les gros bras influents sur Twitter. Et il y en a plus qu’on ne croît, y compris chez certains professionnels de la communication, des artistes ou des politiques qui veulent s’arroger une audience qu’ils n’ont pas. Sur Twitter (comme ailleurs), le faux nez est un « sport » régulièrement pratiqué !

7 – Depuis que vous êtes sur twitter, avez-vous créé des liens amicaux, professionnels avec certains, sans jamais les avoir rencontrés ?

Créer des liens était un de mes objectifs. En règle générale, je finis fréquemment par rencontrer les gens en réel. Cela met parfois plusieurs mois ou années mais si la discussion en ligne est conviviale, intéressante et sincère, on ressent le besoin d’une discussion en vrai. Rien ne remplace ce moment privilégié. Mon dernier exemple en date est le philosophe @opourriol. On se suivait mutuellement puis à cause d’une mauvaise compréhension de ma part d’un de ses tweets, il m’a relancé en DM et du coup, on a fini par se voir en vrai et cela m’a donné envie d’acheter son livre « Ainsi parlait Yoda » !

8 – Avez-vous une astuce, une technique sur votre bonne pratique de twitter, à partager avec nos lecteurs ?

J’aimerais insister sur l’authenticité plutôt que sur la capacité à jongler techniquement avec Twitter et à maîtriser la moindres des fonctionnalités. On a beau être dans un registre digital, cela n’a aucun intérêt d’avoir un profil qui suinte la posture trop marketing, qui prétend au lieu de prouver ou qui cherche systématiquement le clash pour avoir le sentiment d’exister. Autant être soi-même tout en veillant évidemment à être respectueux le plus possible et en cherchant à partager de la valeur ajoutée. Et si jamais on vous agresse verbalement (si, si ça arrive plus souvent qu’on ne croit), ignorez et bloquez le cas échéant.

9 – Combien avez-vous de profils twitter ? Si plusieurs pourquoi ?

Un seul. Je n’en ai pas ressenti le besoin de démultiplier. Je me suis posé un moment la question d’avoir un fil pro et un fil plus perso. Puis j’ai renoncé. Aujourd’hui, nous sommes dans un monde poreux. Autant avoir un profil unique qu’on assume. Pour autant, je communique quasiment aucune info à caractère privé sur Twitter. Et puis, les journées n’ont que 24 heures ! Je n’ai pas envie de passer mon temps à tout actualiser. Je suis juste en plus un des administrateurs du compte @CercleDesMedias.

10 – Twitter est en bourse, quelles sont vos attentes sur le développement de twitter ?

Ma vraie attente (et aussi inquiétude avec les récentes déclarations de Jack Dorsey) est que Twitter ne perde pas son âme. Je comprends le besoin de monétiser, de rentabiliser et de verser des dividendes. Mais cotation en bourse ou pas, Twitter ne doit pas perdre sa valeur intrinsèque : une plateforme de microblogging unique pour trouver, échanger et relayer de l’information. Il faut arrêter de vouloir singer Facebook notamment et mettre toute son énergie sur les vrais utilisateurs actifs de Twitter. Sinon, cela va virer à une gigantesque messagerie instantanée qui n’a aucun intérêt en ce qui me concerne.

11 – En 140 caractères, pour quelles raisons doit-on vous suivre sur twitter ?

Pour avoir une revue de presse subjective mais synthétique sur la communication et l’actualité et parfois des commentaires engagés.

12 – Twitter est-il le réseau social principal de votre activité sur internet ?

Twitter est mon premier réflexe dès que j’ai un instant de pause ou que je recherche des informations. A la base, je suis un ancien journaliste. Alors forcément, je suis quelque peu perfusé à l’actu ! Je consacre aussi du temps à Facebook mais c’est un usage plus mixte avec de la lecture d’articles de presse et des discussions avec mes amis et mes connaissancess. Depuis quelque temps, j’ai augmenté mon usage de Linkedin depuis que la fonction de publication Pulse est disponible. C’est un bon moyen d’élargir l’audience du blog vers d’autres professionnels de la communication. Je suis également sur Pinterest, Instagram, ScoopIt et Google + mais c’est nettement plus épisodique et anecdotique.

Les citations préfèrées d’Olivier CIMELIÈRE

J’en ai deux qui concernent la communication et qui soulignent bien les progrès qu’il reste à accomplir pour que le métier de communicant ne soit pas du bourrage de crâne ou de l’écran de fumée mais plutôt un capteur de l’air du temps, un connecteur de communautés et un stratège agile et pas pétri d’idées reçues ou d’obsession du buzz

« All communication problems are due to the reason that we don’t listen to understand, we listen to reply » – Woody Allen

« Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts » – Isaac Newton

TRIBUNE LIBRE EXPRESSION

Le mieux est encore d’aller visiter mon blog pour avoir une idée plus précise de mes convictions de communicant et des analyses que je peux être amené à réaliser sur des tendances ou des cas d’étude … et n’hésitez pas à réagir et à commenter !

En revanche, il y a des blogs que je conseille fortement de lire pour se forger une vision exhaustive, progressiste et pointue de la communication. En français, je recommande chaudement Reputatio Lab de Nicolas Vanderbiest, BrandNewsBlog de Hervé Monnier, le blog de Diplomatie Digitale, le blog de la Communication Responsable de Yonnel Poivre- Le Lohé, le blog de Nicolas Bordas et le blog de l’Institut de la Qualité de l’Expression de Jeanne Bordeau. En anglais, lisez les contenus de Minter Dial sur The Myndset Company et ceux de Tom Liacas sur Social Disruptions

Lire aussi :
dorian dreuil
N° 44 : Dorian DREUIL
Philippe gastaud
N° 43 : Philippe GASTAUD
fabrice frossard
N° 42 : Fabrice Frossard
N° 41 : Cédric DEBACQ

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.