Home > RÉSEAUX SOCIAUX > N° 40 – Stéphanie LEVY
fani

Stéphanie LEVY

@StephanieLevy75
#MBAMCI
Twittos depuis : sept 2013

1 – Présentez-vous en 160 caractères complémentaires de votre bio twitter ?

Ex-Renault, ex-Unilever. Je suis retournée sur les bancs de l’école pour comprendre la révolution digitale et faire le pont entre les 20e et 21e siècles

2 – Comment définissez-vous twitter ?

Je pense que Twitter ne peut pas être réduit à du simple micro-blogging. C’est un lieu de rendez-vous et d’échanges. C’est un peu le « bar des sports 2.0 » : on y trouve à boire et à manger ! Il s’y tient des débats passionnants, ainsi qu’un déluge d’informations en temps réel, des rumeurs, des brèves de comptoir hilarantes… et quelques âneries aussi !

Quand je vois que la presse écrite, la TV, les politiques, les people sont tous rivés vers ce réseau, je définirais Twitter comme actuellement « the place to be ».

3 – Quelle utilisation en avez-vous ?

J’en ai un quadruple usage :

  • C’est tout d’abord pour moi un fantastique moteur de recherche 2.0. Auparavant, pour en savoir plus sur un événement, une actualité ou quelqu’un, je « googlais » son nom. Désormais mon premier réflexe est de le « twitteriser ».
  • C’est bien sûr un outil de veille, comme tous les pros du marketing.
  • C’est aussi un moyen de prise de contact direct avec des personnes auxquelles je n’aurais pas accès autrement : élu d’une commune, écrivain, journaliste, humoriste… Certaines personnalités sont restées humbles et répondent volontiers !
  • Enfin, Twitter me permet d’établir des contacts professionnels sous un angle différent, fondé sur la personnalité plus que sur le seul CV. C’est un très bon complément à LinkedIn. Je dirais qu’il est assez facile de cerner la personnalité d’un twittos actif sur le réseau en parcourant sa timeline.

 

4 – En hashtags, quels sont vos centres d’intérêts sur twitter ?

#digital #marketing #communication #actualités #humour …et #emploi car j’en recherche un, maintenant que j’ai mon MBA digital tout neuf 😉

5 –  Vous arrive-t-il de suivre un profil twitter n’ayant que très peu de points communs avec vos centres    d’intérêts ? Si oui, pourquoi ?

Oui. Ca me permet d’élargir le champ des informations que je reçois, de ne pas rester en vase clos avec uniquement des pros du digital. Cela peut d’ailleurs donner un sacré mélange des genres dans ma timeline ! J’ai d’abord étendu mes follows à des métiers connexes pour mieux les connaître et parce que leur actualité pouvait avoir une influence sur le mien. Puis je les ai étendus à quelques comptes humoristiques ou plus philosophiques, car il y a de vrais talents sur Twitter.

6 – On trouve des profils style : 100 tweets, 500 abonnements, 3000 abonnés. Dans quel cas, pensez-vous crédible l’achat de followers ?

Effectivement, à moins d’avoir tout son entourage IRL inscrit sur twitter, ces chiffres sembles assez improbables.

Mais un nombre impressionnant de followers ne mène pas loin. L’engagement de ces followers est essentiel. A quoi bon afficher des milliers de followers si aucun ne lit ni ne partage ce que vous postez ? D’ailleurs, le score Klout, qui évalue l’influence d’une personne sur les réseaux sociaux, tient moins compte du nombre de followers que des interactions sur le contenus publié (RT, fav, mentions…)

7 – Depuis que vous êtes sur twitter, avez-vous créé des liens amicaux, professionnels avec certains, sans jamais  les avoir rencontrés ?

Oui. Plusieurs même ! Quand on échange quasi-quotidiennement avec les gens, on finit par avoir l’impression de les connaitre. Et avec certains d’entre eux, on finit par se rencontrer « in real life ». On passe du bar des sports 2.0 au bar des sports tout court ^^

8 – Avez-vous une astuce, une technique sur votre bonne pratique de twitter, à partager avec nos lecteurs ?

Pour les débutants, je vous recommande tout d’abord de lire cet excellent article : Twitter, mode d’emploi

C’est un mode d’emploi à l’usage de ceux qui ne connaissent rien ni personne sur Twitter 😉

Je vous recommande aussi, pour que la « sauce prenne », de venir quotidiennement sur le réseau : 5 fruits & légumes + 1 tweet par jour !

Ma bonne pratique est d’aller vers les autres : en commentant les publications et en les partageant. L’équation est assez simple sur Twitter : quand on donne, on reçoit en retour.

Enfin, mon dernier conseil serait de veiller à ne rien publier que l’on puisse regretter. J’ai deux exemples en tête : si je parle de mes enfants, ce sera de manière impersonnelle, sans ajouter de photo ni mentionner leur prénom. Et si d’aventure un « troll » croise ma timeline et me cherche querelle – chose banale sur Twitter – alors j’ai comme ligne de conduite de toujours rester positive et de prendre congé rapidement et poliment. On les reconnaît facilement, ils tweetent (presque) toujours cachés derrière un pseudo et un avatar.

9 – Combien avez-vous de profils twitter ? Si plusieurs pourquoi ?

J’ai fait le choix de n’en avoir qu’un. Je dois donc assumer mes blagues pas toujours drôles et mes prises de positions 😉

10 – Twitter est en bourse, quelles sont vos attentes sur le développement de twitter ?

J’espère surtout que les développements futurs ne dénatureront pas ce qui fait le charme de Twitter ! En effet, c’est avant tout la personnalité des twittos qui comptent. La position sociale IRL que l’on a – ou pas- importe relativement peu : des « nobody » sont de vraies stars sur le réseau. J’espère donc que les big boss de Twitter cesseront de chercher à importer le star system propre à la télé, comme ils l’ont fait récemment en lançant la « Blue room » pour les VIP ou en recrutant leur responsable du développement chez Endemol.

J’espère que les futurs développements iront au contraire vers plus d’interactivité entre les membres du réseau.

Et d’un point de vue purement fonctionnel, j’espère le développement de fonctionnalités pour pouvoir manipuler nos propres données : par exemple le classement des favoris et des tweets par thématiques.

11 – En 140 caractères, pour quelles raisons doit-on vous suivre sur twitter ?

J’apporte une touche personnelle et une valeur ajoutée aux informations que je partage. J’exprime des opinions et ma TL est variée : des infos digitales, des réflexions personnelles, de l’humour…

12 – Twitter est-il  le réseau social principal de votre activité sur internet ?

A titre personnel oui. D’un point de vue pro, j’utilise LinkedIn et quelques forums.

Les citations préfèrées de Stéphanie LEVY

J’en ai deux :

 « Chaque problème a sa solution »

 « Ne pas remettre au lendemain ce que l’on peut faire le jour même »

TRIBUNE LIBRE EXPRESSION

Je pense que l’intérêt de twitter c’est qu’il incarne le 2.0, c’est-à-dire l’interactivité des twittos entre eux.

J’observe que la twittosphère est divisée en 2. D’un côté, il y a ceux qui s’intéressent aux autres twittos, qui partagent, qui  retweetent, qui follow, bref qui interagissent. Et de l’autre, il y a ceux qui sont là essentiellement pour soigner leur image, soigner leurs stats (beaucoup de followers, mais peu de followings), et pour faire du push d’infos avec des liens vers des articles qu’ils n’ont généralement pas lus… ils me donnent parfois l’impression de ne s’intéresser ni aux infos qu’ils postent ni aux followers vers qui ils les postent.  Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup plus d’affinités avec les twittos de la première catégorie. Si vous lecteur, lectrice, en faites partie, alors n’hésitez pas à frapper à ma porte !

Enfin, je voudrais profiter de cette tribune pour remercier plusieurs twittos qui se sont montrés bienveillants avec moi à mon arrivée sur le réseau : @ChanPerco, mais aussi @CathCervoni, @matthisvernon et @pierrecappelli, qui m’ont aidée au tout début à me faire connaître sur le réseau, en me retweetant et en m’intégrant aux discussions. Merci 😉

Lire aussi :
dorian dreuil
N° 44 : Dorian DREUIL
Philippe gastaud
N° 43 : Philippe GASTAUD
fabrice frossard
N° 42 : Fabrice Frossard
N° 41 : Cédric DEBACQ

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.