Home > TWITTER PROFILES > N° 43 : Fabrice Frossard

N° 43 : Fabrice Frossard

fabrice frossard

Fabrice Frossard

@FabriceFrossard
#openminded
Twittos depuis : mai 2009

1 – Présentez-vous en 160 caractères complémentaires de votre bio twitter ?

Ex journaliste. Fournisseur de stratégies digitales, du conseil à la réalisation (contenus, formations, webmarketing, influence etc.). Curieux compulsif.

2 – Comment définissez-vous Twitter ?

D’un point de vue technique, Twitter est un « méta-média », soit un hub de flux et de partage d’informations, que ce soit celles issues des médias, des entreprises, des pros ou de personnes lambda. En tant qu’information addict, c’est donc mon réseau favori pour assouvir ma soif d’informations et de connaissances. C’est aussi le principal réseau pour rencontrer des personnes intéressantes IRL. Pour certains c’est aussi une vitrine destinée à cultiver son personnal branding ou un outil pour étendre son influence. En tant que vecteur d’informations à de larges cibles, le champ des possibles est immense.

3 – Quelle(s) utilisation(s) en avez-vous ?

Principalement de la veille et du partage, mais aussi des échanges avec des personnes. Twitter est mon réflexe du matin pour m’informer et mon principal outil quand je dois trouver de l’information, de la connaissance ou réaliser des opérations pros. Essentiellement, Twitter me permet de rester au fait des sujets que je me dois de maîtriser en tant que marketeur/formateur/communicant.

4 – En hashtags, quels sont vos centres d’intérêts sur twitter ?

#marketing #seo #marketingdecontenu #transfonum #disruption #formations #transhumanisme #IA #IE #communication

5 –  Vous arrive-t-il de suivre un profil twitter n’ayant que très peu de points communs avec vos centres   d’intérêts ? Si oui, pourquoi ?

Mes intérêts sont si multiples qu’il m’est difficile de trouver des twittos vraiment hors de mes centres d’intérêts (à part les footballeurs). Pour des raisons professionnelles j’ai suivi des politiques de tout bord sur Twitter bien que la politique telle que pratiquée actuellement n’est pas ma tasse de thé. C’est assez édifiant.

6 – Selon vous, peut-on être crédible en pratiquant le mass following, le mass follow/unfollow, l’achat de followers ?

L’utilité d’un réseau social réside en partie dans l’intérêt que chacun trouve à suivre l’autre. L’achat de followers (ou son alternative gratuite le mass following) est sans doute symptomatique où d’un manque de confiance dans la capacité à susciter l’intérêt, ou alors d’un ego défaillant. Pour une entreprise, cela s’inscrit souvent dans la continuité d’une logique de communication descendante ou de la volonté d’une agence de fournir des chiffres positifs. Dans tous les cas, la crédibilité finit par en souffrir. Pour autant, une technique pour gagner des followers rapidement est de suivre tous ceux qui vous intéressent et sont potentiellement intéressés par votre fil, ce n’est pas vraiment du mass following, juste une façon d’attirer l’attention en émettant un signal.

7 – Quels sont, selon vous, les côtés pervers de Twitter ?

Twitter est une agrégation de groupes sous forme de cluster, de grappes, de groupes sociaux reliés par affinités. À ce titre, les effets pervers de Twitter sont identiques à ceux observés dans les dynamiques de groupe : le besoin de se conformer, de se faire remarquer (clash tweet, trolling, point goodwin…), d’ériger des leaders, d’exclure les déviants etc.  Au final, cela peut aboutir à une absence de confrontation lors des discussions et l’émergence d’une pensée commune en vue de se conformer à la norme du groupe auquel on souhaite s’affilier. Tout comme Faceboook, le risque, souvent avéré par les différentes études, de Twitter est de devenir une « chambre d’écho » de ses propres convictions. Notre besoin de réduire la dissonance cognitive est souvent plus fort que de chercher à se confronter à d’autres modes de pensées.

L’autre effet pervers est lié à la maturité du réseau et l’obtention d’une masse critique de twittos : après une première phase de réseau émergent où chacun s’entraide et échange, il devient progressivement un lieu d’expression univoque et de marchandisation.  C’est vrai de Twitter comme tous les autres réseaux. Cette évolution est normale, mais Twitter reste néanmoins très riche pour celui qui sait l’utiliser.

A titre plus personnel, Twitter est aussi parfois la cause d’une perte de productivité 😉

8 – Êtes-vous d’accord avec ceci : « Twitter est une formidable passerelle pour passer du virtuel à l’IRL ? » Pourquoi ?

Dans les débuts d’Internet je me souviens avoir passé des heures sur les chatrooms ou ICQ, régulièrement tous les participants se retrouvaient autour d’une table dans un restaurant et je me suis fait de nombreux amis par ce biais. A l’identique, le besoin de se rencontrer IRL devient souvent une évidence quand vous échangez régulièrement avec des personnes, à titre pro ou perso. Les twitapéros sont un très bon exemple de ce besoin de traverser le mur, mais aussi toutes les rencontres sur les salons professionnels et autres impromptus.

9 – Avez-vous une astuce, une technique sur votre bonne pratique de twitter, à partager avec nos lecteurs ?

Plein, mais la plus simple à mettre en œuvre est la constitution de listes selon les centres d’intérêt ou les nécessités professionnelles. Cela permet de multiplier les personnes que vous suivez sans polluer votre TL perso. Une autre astuce que j’utilise est de coupler Twitter et Evernote. Avec IFFT, tous les twits mis en favoris vont directement dans un carnet de note. Le moteur de recherche d’Evernote me permet de retrouver rapidement des twits sur un sujet. Une dernière qui est plus un conseil : apprendre à utiliser le moteur de recherche de Twitter (gain de temps et de pertinence assurés)

10 – Combien avez-vous de profils twitter ? Si plusieurs pourquoi ?

Pour l’instant deux, @fabricefrossard et @balises_info pour mon blog, mais je ne m’occupe pas trop (à tort) d’actualiser le second.

11 – Quelle(s) fonctionnalité(s) aimeriez-vous que Twitter développe ?

J’aimerai surtout qu’ils remettent twitter curator en service pour ceux qui n’utilisent pas Tweetdeck.

12 – Quels sont les outils, applications que vous utilisez pour parfaire votre utilisation de Twitter ?

Essentiellement Hootsuite depuis qu’il est sur le marché. Sinon j’ai aussi une liste d’outils que je mets à jour sur Listly  Selon les besoins du moment je pioche dans cette liste. J’aime beaucoup Hashtagify qui permet par capillarité de trouver des # connexes et de lien en lien de trouver de l’information collatérale au sujet principal. Tame qui synthétise assez bien les tweets à ne pas rater. Sinon les outils de cartographie comme Bluenod, mention map et surtout NodeXL pour cartographier des réseaux d’intérêts.

13 – Citez 10 twittos dont vous appréciez grandement l’utilisation de Twitter ?

10 c’est trop peu. Toute liste est subjective et ne rend pas justice à ceux que je suis, mais je peux citer entre autres :

@cathcervoni ma grande copine, généreuse et pro, rencontrée sur Twitter.

@albanjarry pour son action avec I4emploi

@crid le maître de la veille et néanmoins ami

@ericscherer pour ses travaux sur l’évolution des médias à l’aune des évolutions liées au numérique

@chanperco pour sa veille socialmedia

@plaubignat pour sa pertinence et son impertinence

@cmitfr pour la veille pro sur le marketing B2B IT

@maisouvaleweb pour partager les réflexions sur le numérique

@Heiderichd le sage de la com de crise

@crazyinrussia pour me détendre

Et 2932 autres pour diverses raisons

14 – Twitter est-il le réseau social principal de votre activité sur internet ?

Oui, c’est encore celui où je peux faire une veille exhaustive sur de nombreux sujets et parfois être positivement étonné par certains. Par ailleurs, j’aime apprendre en permanence. Une grande partie de ma connaissance vient de Twitter qui est un vrai hub du savoir via le partage d’information par des passionnés. J’utilise aussi G+ qui est le secret le mieux gardé d’Internet.

15 – En 140 caractères, pour quelles raisons doit-on vous suivre sur Twitter ?

Très souvent parce que « vous l’aurez vu ici en premier ». Si vous êtes passionné par le contenu, l’actualité et la com, c’est un plus.

16 – Exercice de style : Que diriez-vous en 140 caractères (^^) pour convaincre une personne nouvellement rencontrée non inscrite sur Twitter, à le faire ?

Twitter est le pouls du monde, écoute-le battre…

17 – Quelles sont vos citations préférées ?

Les citations préférées de Fabrice FROSSARD

« Qui change de point de vue change de point de vue »

(auteur inconnu sinon c’est de moi je crois)

 

18 – À vous de répondre au questionnaire « Twitter Proust » ►
QUESTIONS RÉPONSES
Votre principale qualité sur Twitter ? La diversité
Votre principal défaut sur Twitter ? La diversité
Ce que vous appréciez le plus chez un twitto ? Sa capacité à échanger
Ce que vous détestez le plus chez un twitto ? Son incapacité à échanger
Votre occupation favorite sur Twitter ? Être à l’affût et me laisser aller à la sérendipité
Quel est le pays étranger, où vous suivez le plus de twittos ? États-Unis
Quel est LE livre que vous recommanderiez par un tweet dédié ? « L’art de la guerre digitale » de Caroline Faillet*
Votre couleur « Social Media » préférée ? Le rouge
Quel compte Twitter, consultez-vous le plus pour vos infos favorites ? @Bloomberg
Combien de temps en moyenne passez-vous par jour sur Twitter ? 2 h max
Quel support utilisez-vous le plus, pour vous connecter sur Twitter ? PC
Votre devise sur Twitter ? Rester à l’écoute
Combien de temps avez-vous mis pour remplir votre Twitter Profile ? Un temps que j’espère suffisant pour que ce soit intéressant pour le lecteur.

* J’aurais dû écrire ce livre, Caroline Faillet, l’a fait avec talent. Etant un lecteur compulsif j’ai du mal à conseiller un livre, et je partage souvent mes lectures avec #vendredilecture.

TRIBUNE LIBRE EXPRESSION

Avant tout merci à toi Pascal pour ce questionnaire, cela me permet de formaliser mon utilisation de twitter.

Je vous invite à consulter mon blog : balises.info, que j’alimente au gré de mes passions et intérêts du moment, généralement apprécié les lecteurs.

Comme de juste, je suis un passionné d’Internet et des réseaux sociaux, comme observateur, parfois acteur. Twitter est à la fois la bibliothèque de Babel de Borges et l’auberge espagnole. Chacun trouve ce qu’il y apporte et les interactions seront d’autant plus riches sur le long terme qu’elles seront désintéressées et positives. Chaque jour, j’espère que Twitter subsistera, même si j’ai parfois des doutes sur la stratégie de l’entreprise. Mais aujourd’hui j’ai du mal à imaginer les conséquences sur mon quotidien de la disparition de ce réseau.

J’espère donc qu’il vivra encore longtemps pour me permettre de découvrir de nouvelles personnes et m’apporter de nouvelles connaissances au quotidien.

Lire aussi :
Twitter version Social Selling
follow social
Twitter : le follow social, vous connaissez ?
Philippe gastaud
N° 44 : Philippe GASTAUD
fani
N° 41 – Stéphanie LEVY

Laisser un commentaire